Le gouvernement Trump réautorise l’importation de trophées d’éléphants

0

Deux éléphants en Afrique du Su (illustration).

Deux éléphants en Afrique du Su (illustration). —CATERS/SIPA

Une décision de plus d’Obama annulée par Trump. L’administration américaine est sous le feu des critiques pour avoir réautorisé les chasseurs américains à importer des trophées d’éléphants tués au Zimbabwe, notamment les très recherchées défenses d’ivoire de cet animal menacé et dont la population en Afrique décroît rapidement.

Le U.S. Fish & Wildlife Service (USFWS), « va émettre des permis autorisant l’import des trophées d’éléphants chassés par loisir au Zimbabwe à partir du 21 janvier 2016 et jusqu’au 31 décembre 2018 », a écrit jeudi sur son site l’agence fédérale américaine chargée des questions de chasse et de pêche. Elle confirmait ainsi officiellement une annonce faite cette semaine lors d’un forum sud-africain pro-chasse. Plusieurs médias américains affirment que le permis s’appliquera également à la Zambie.

« Cela mènera à davantage de braconnage »

« Comportement répréhensible de l’administration Trump. 100 éléphants sont déjà tués chaque jour. Cela mènera à davantage de braconnage », a dénoncé The Elephant Project sur Twitter. L’administration du président républicain exploite avec cette décision un aspect de la loi américaine sur les espèces en danger (Endangered Species Act), qui stipule que l’importation de tels trophées peut être légale si preuve est apportée que la chasse bénéficie à la conservation plus large des espèces.

« La chasse pour le loisir, légale, bien encadrée, dans le cadre d’un programme, peut bénéficier à la conservation de certaines espèces en incitant les populations locales à conserver les espèces et en injectant l’argent dans la conservation », explique ainsi le USFWS. « Pour soutenir la conservation, les chasseurs devraient choisir de chasser seulement dans des pays qui ont une forte gouvernance, un encadrement intelligent et des populations sauvages en bonne santé », ajoute l’agence.

Photo polémique de Donald Trump Jr

Ce raisonnement, dénonce jeudi l’association américaine de défense des animaux PETA, « revient à vendre un enfant sur le marché noir afin de lever de l’argent pour combattre les violences faites aux enfants ».

De nombreux observateurs se demandaient également si la décision prise par l’administration américaine a un lien avec la passion des enfants du président, qui se rendent régulièrement à la chasse aux trophées en Afrique. Une photo, notamment, était très partagée sur les réseaux sociaux. On y voit Donald Trump Jr poser, un canif dans la main droite et une queue d’éléphant dans la main gauche, à côté de l’animal mort.

Donald Trump has just lifted the ban on hunters bringing slain elephant ‘trophies’ back into the US.
It means little Donny Jr can show off his prize to his daddy. pic.twitter.com/Ap6RnNpMlL

— James Melville (@JamesMelville) November 16, 2017

Donald Trump Jr denies any wrongdoing in emails to Wikileaks. Also claims leopard was delighted to have its photo taken. pic.twitter.com/fYr0HXctRd

— HaveIGotNewsForYou (@haveigotnews) November 14, 2017

Source

http://20minutes.fr/planete/2170759-20171117-gouvernement-trump-reautorise-importation-trophees-elephants

You might also like More from author

Leave A Reply

Your email address will not be published.